Le Bon Sens A Portée De Bulletin.

Il est tout de même étonnant de voir que la candidate du Front National est stigmatisée en toutes occasions, réduite a des procès d’intention permanents, a une suspicion et une caricature si loin de la réalité.
Nombreux sont ceux qui auraient souhaité la voir se frotter les mains parce que « le français » Mohamed Merah, (son nom sera évidemment béni par les Islamistes qui nous environnent et qui se chargeront de le faire et de le faire savoir), est d’origine algérienne, elle a fait preuve d’une retenue, d’une intelligence et d’une clairvoyance que nous souhaiterions a toute la classe politique.
C’est une grosse claque pour les si bien pensants de la goche parisienne cette goche caviar qui tient la presse et envahit les écrans, qui a longueur d’année nous instille sa façon de voir, qui se fait un plaisir de désinformer et de culpabiliser un pays entier qui n’en demande certes pas tant, et qui fait semblant de découvrir que la terreur islamiste est a nos portes, les mêmes causes, immigration non contrôlée, perte d’identité, refus de l’autorité de l’état, de l’école etc… produisent les mêmes effets, la déconsidération de toute une génération de politiciens, de leurs relais et de leurs discours. La sécurité et la lutte contre le terrorisme islamique que l’on souhaitait a tout niveau occulter reviennent en force au devant de la scène française.
On devrait s’amuser rétrospectivement a relire les titres de certains journaux, ceux qui sont censés porter la bonne parole socialiste, du moins les plus connus, Libération, et Le Monde faisons grâce des autres quotidiens et hebdomadaires.
Libération : Contre le tueur et contre la montre : Parasitée par les interventions de Claude Guéant, l’enquête sur les meurtres de Toulouse menée par 200 officiers de police judiciaire épluche de très maigres indices. (le 20 mars).
Toujours dans Libération du même 20 mars :
Tueur de Toulouse :Il est animé par la «haine et entraîné au ti
Sans connaître le mobile exact de ce «nettoyeur» (terme militaire, note de Tirésias), les policiers privilégient désormais la piste de «l’extrême droite» ou «de l’islamisme violent». Selon un commissaire, le profil de cet homme, «sa maîtrise des armes, son sang-froid exceptionnel, son habileté à piloter une moto et son côté anti-Arabes, anti-Noirs et anti-Juifs» oriente les recherches vers «un militaire», ancien ou en service, «ou un paramilitaire, un fondu d’un groupuscule néonazi entraîné au tir». Remarquez comme la description est insidieuse…..(note de Tirésias).
Encore mieux dans Le Monde qui sous son couvert de sérieux prend a témoin la presse mondiale :
Le drame de Toulouse interpelle la presse mondiale, et rebelote pour la piste néo-nazie (note de Tirésias).
LA PISTE NÉONAZIE :Le Monde- 20 mars.
Le caractère antisémite de l’attaque de Toulouse est particulièrement souligné dans la presse européenne. Le journal allemand Die Welt se demande s’il s’agit d’ “un événement français » ou européen. « Personne ne doit croire que l’Allemagne est immunisée contre de tels crimes », prévient aussi le journal.
De son côté, Javier Valenzuela s’exerce à l’art de la comparaison sur son blog »Crónica negra », hébergé par le quotidien espagnol El País : « Si la motivation raciste du serial killer (…) se confirme, [la France] s’ajoutera à la liste des pays qui ont, ces derniers temps, souffert dans leur chair de la violence antisémite, islamophobe et xénophobe en Europe… » Et de citer la tuerie d’Anders Behring Breivik en Norvège, la découverte en Allemagne des assassins néonazis d’immigrants turcs à la mi-novembre, ou encore, en Italie, le meurtre de deux vendeurs ambulants sénégalais par un militant d’extrême droite en décembre.
Voila c’est dit, la caution de la presse étrangère autorise Le Monde a faire croire en un raccourci insinuateur que ces actes antisémites, islamophobes et xénophobes ne viennent que de néo-nationaux-socialistes (nazis), sans pour autant envisager que la peste verte ralliée a son croissant remplace désormais la croix gammée. Les exemples sont choisis avec soin néo-nazis allemands, norvégiens et italiens et pour faire bonne mesure, maintenant les français.

Cela en est écœurant,ces mensonges, ces a peu près et toutes ces élucubrations qui sont ensuite relayées par les copains des télévisions et des radios infestées par la même bien-pensance par la même mauvaise foi, parce qu’ils se partagent les émissions, les postes, les passe-droits et les coucheries sont maintenant de trop. Un seul mot d’ordre, ne dites que ce qu’il faut dire, ne dévoilez que ce qui est acceptable, la marmite est prête a exploser, couvrez la .

A t’on lu dans les quotidiens français ce que Merah a filmé durant ses meurtres ? Non, mais les journaux anglo-saxons donnent les détails, et c’est ignoble.
A t’on vraiment entendu les voix des imams des mosquées présentes sur le territoire français pour condamner sans ambiguïté ces actes odieux, perpétrés, il faut le dire, par quelqu’un qui se réclame d’une religion a laquelle on donne pignon sur rue.
Le silence de S.O.S. racisme, MM Harlem Désir et Sopo sont pourtant habitués des plateaux, est assourdissant.
Non et pire, a l’ignoble s’ajoute l’abject, on lui trouve des excuses, il était « très gentil, sans problèmes , etc… bla bla bla » encore mieux une professeur d’une école de Rouen ose demander une minute de silence a ses élèves en mémoire du monstre, son exemple sera suivi, l’éducation nationale baisse toujours les bras après avoir fait de grands moulinets .
Nul besoin d’être devin pour affirmer que bientôt, il y aura une marche du souvenir pour Mohamed Merah et un comité de soutien au frère en garde a vue. Attendons nous a davantage, puisque la famille veut porter plainte contre la France.

Mais finalement ce qu’il ya peut être de salutaire dans ce drame, c’est de montrer que la France est maintenant tombée si bas qu’elle peut soit ne plus se relever et dans ce cas faisons confiance allah gauche, allah langue de bois, a leurs relais médiatiques, mais ils le paieront, tous, un jour ou l’autre très cher, malheureusement nous tous avec eux.
L’autre option est celle d’un sursaut, un grand pays ne peut accepter d’aller sciemment dans le mur, Nicolas Sarkozy a t’il mesuré la responsabilité qui lui incombe ? N’ayant pas le couperet d’une nouvelle élection, il peut enfin être en mesure d’appliquer des réformes drastiques pour la survie de notre pays, ce que son mollasson de prédécesseur n’a jamais eu le courage d’effectuer tant il a diabolisé jusque dans son propre camp celles et ceux qui auraient été prêts a les mettre en place : « Je croyais qu’il était (Chirac) du marbre dont on fait les statues. En réalité il est de la faïence dont on fait les bidets. » Marie-France Garaud dixit.

Nous essaierons de répondre a ces questions avec l’aide de vos commentaires,mais en attendant nous vous invitons a regarder cette video sans préjugés, sans les œillères et le parti-pris systématique de censure, de dénigrement de ceux qui tentent dans notre démocratie de caricaturer cette analyse et cette voix.

Analyse de Thierry Desjardins – Directeur Adjoint du Figaro.

Il serait grand temps que nous nous apercevions -enfin- qu’une nouvelle guerre de religion a éclaté et, cette fois, à l’ échelle planétaire.
Les Islamistes massacrent les chrétiens en Égypte, en Irak, aux Philippines, en Indonésie, au Pakistan, au Nigeria, un peu partout. Malraux avait dit : « Le XXIème siècle sera religieux ou il ne sera pas ».

On a bien l’impression que ce siècle qui commence va voir le déchaînement sans pitié d’un Islam renaissant, voulant dominer le monde et faire payer à la civilisation chrétienne les quelques siècles pendant lesquels elle a régné sur la planète.

Cette haine du chrétien dépasse de beaucoup tous les problèmes de la foi. En s’attaquant aux églises, aux prêtres, aux religieuses, aux fidèles, les islamistes veulent abattre la civilisation occidentale, la démocratie, le capitalisme, ce qu’ils appellent le « néo-colonialisme », la parité hommes-femmes, les Droits de l’Homme, le progrès tel que nous le concevons.

Le XXème siècle a été marqué par l’affrontement Est-Ouest, le bloc communiste contre les pays « libres ». Marx, Lénine et Staline se sont effondrés d’eux-mêmes sous les incohérences, bien souvent monstrueuses, de leur idéologie. Mais ils ont aussitôt été remplacés par Allah et son Prophète.

Le Coran a pris la place du Communisme, le drapeau vert de l’Islam celle du drapeau rouge, les imams prédicateurs des mosquées celle des commissaires politiques.
Le XXIème siècle sera une guerre sans merci car les foules immenses du Tiers-monde islamisé (et des banlieues de nos grandes métropoles)sont autrement plus dangereuses que ne l’ont jamais été les chars du Pacte de Varsovie.

Nous pleurons, avec nos larmes de crocodiles habituelles, les coptes massacrés à Alexandrie et les chrétiens assassinés à Bagdad.
Mais nous restons les bras ballants.
Il faut bien dire qu’on voit mal ce que nous pourrions faire. Ce n’est plus guère le temps des croisades et nos dernières expériences en Afghanistan ou en Irak (où nous commençons à regretter la belle époque de Saddam Hussein qui savait, lui, au moins, faire respecter la laïcité baasiste) n’ont pas été très concluantes,c’est le moins qu’on puisse dire. Il est bien loin le temps où Napoléon III pouvait envoyer un corps expéditionnaire protéger les maronites du Liban que massacraient les Druzes.

Mais au moins restons lucides et surtout arrêtons de ressortir une fois de plus la fameuse « repentance » qui nous sert désormais pour maquiller toutes nos lâchetés.

Hier, un imbécile de service nous a longuement expliqué à la télévision que si les islamistes égyptiens massacraient les coptes c’ était parce que ces Chrétiens de la vallée du Nil étaient « les représentants de l’Occident », les ambassadeurs de la culture européenne », les symboles vivants du capitalisme, du néocolonialisme, du dollar et du coca-cola. En un mot, les ultimes survivants de l’époque coloniale. Autant dire, à l’en croire, que les Islamistes avaient parfaitement raison de vouloir éliminer ces survivances d’un passé détesté.

*L’imbécile était, en plus, un inculte*. Les coptes sont les descendants du peuple des pharaons. « Copte » veut dire « égyptien ». Ils étaient sur les bords du Nil bien avant la conquête arabe et musulmane. S’ils sont plus nombreux au sud, entre Assiout et Assouan, c’est précisément parce qu’ils ont fui les cavaliers conquérants venus d’Arabie. Ils avaient leurs églises bien avant que nous ne construisions nos cathédrales.

On peut d’ailleurs dire exactement la même chose de tous les chrétiens d’Orient qu’ils soient catholiques (de rite d’Antioche, de rite syriaque comme les maronites libanais, de rite byzantin, de rite arménien, de rite d’Alexandrie) ou « non chalcédoniens » comme les coptes, ou orthodoxes (ayant leur patriarcat soit à Istanbul, soit à Alexandrie, soit à Jérusalem, soit à Damas). Tous sont « chez eux » dans ces pays-là depuis des millénaires, certains parlant encore l’araméen, la langue du Christ. En faire des ambassadeurs de l’Occident, des représentants du capitalisme colonial est évidemment une absurdité.

Même si, en effet, ils sont « de culture chrétienne ». Mais ils l’étaient avant nous. Nous ne pouvons rien faire pour les protéger, mais au moins ne les trahissons pas en reprenant à notre compte les accusations odieuses de leurs assassins. Nous pouvons les accueillir, comme nous nous devons d’accueillir tous ceux qui sont persécutés. Beaucoup ont déjà fui leur pays.
Mais, en tous les cas, ne continuons pas à nous boucher les yeux, à parler de «l’amitié islamo-chrétienne », d’un « Islam à l’occidentale», de « la cohabitation harmonieuse des trois monothéismes ».
Soyons intransigeants avec les règles de notre laïcité , mais ne nous laissons entraîner ni vers la stigmatisation ni vers la discrimination (surtout si elle « devait » être « positive », comme le souhaitent certains), car ce serait, évidemment, faire le jeu des fanatiques.

*Aujourd’hui, la grande mode est d’évoquer, d’invoquer à tout bout de champ « les années les plus sombres de notre histoire ». C’est souvent absurde et parfois odieux. Mais s’il y a une leçon qu’il ne faut jamais oublier c’est bien celle de Munich.*
* Churchill avait dit : « Ils ont préféré le déshonneur à la guerre et ils auront les deux ».*
Il ne faut jamais tenter de pactiser avec ceux qui vous ont déclaré la guerre.

*Thierry Desjardins*
Journaliste et Reporter, né en 1941,
Directeur général adjoint du Figaro.
Auteur d’un nombre considérable d’ouvrages politiques.
Lauréat de l’Académie française.
Prix Albert Londres 1975.
Prix Louis Pauwels 2000.

Letter from Australia to Mr. Bernard-Henry Lévy so called great Specialist of Libya.

The desecration of war graves in Libya is no act of rebellion or nationalism or misguided ideology.
It is an act of barbarism, pure and simple.
To assault the final resting place of human beings who died in service of their country is the most grievous insult.
Yet the Allied troops whose graves were defiled were not just fighting for their homelands, they were fighting for the freedom of Libya herself.
Indeed, in 1941, Australian troops helped capture Benghazi and liberated thousands of local Bedouin and other Libyans imprisoned by the Italian occupiers. Now these same peoples are cursing the remains of their rescuers.
Nor is Australia’s aid to Libya confined to the history books. As is well known, one of Kevin Rudd’s most extraordinary achievements as foreign minister was to enforce the no fly zone over the country. That consolidated international support behind rebels and helped cripple the Gaddafi regime.
At the time questions were raised about whether one crackpot regime was simply being replaced by another and there were particular concerns about Muslim extremism taking further hold in the region.
Needless to say, these attacks do nothing to allay those concerns. In almost any circumstance the defiling of a grave is inexcusable. To defile the graves of those who sacrificed all for the country you live in is unforgivable.
It is now up to the new Libyan government to show that it is not captive to extremist interests and treat those responsible with the same contempt they have shown to Libya’s friends in freedom.

DE L’INCOHERENCE ou DE LA MAUVAISE FOI DES SONDAGES :

D’après un récent sondage publié par le Nouvel Observateur, les voix du FN se reporteraient, pratiquement avec la même parité entre Nicolas Sarkozy et François Hollande, et 39% des votes Front National préfèreraient s’abstenir au 2ème tour de l’élection.
Faut il en conclure que soit les instituts de sondage sont de mauvaise foi, en l’occurrence un sondage commandité par le Nouvel Observateur est définitivement acquis au candidat socialiste, soit ces instituts font semblant de ne pas savoir compter, ce qui a notre sens est beaucoup plus grave.
Il est assez difficile de concevoir que des milliers de Français par un seul mouvement de mauvaise humeur acceptent d’hypothéquer l’avenir d’un pays qu’ils disent aimer en confiant les clefs de la maison France a un candidat, qui avec ses amis politiques n’a de cesse de brader l’identité nationale.
Les sentiments pro arabes de la soi-disant gauche, qui affiche sa volonté de permettre aux émigrés de participer a la vie sociale française (élections municipales dans un premier temps, reconnaissance massive des clandestins, laxisme des tribunaux a l’égard des casseurs et voyous, délitement de l’éducation nationale,fief socialiste s’il en est, nivellement par le bas, multiplication des aides et des subventions sans contrôle, et cette liste n’est pas close),ne peut qu’accentuer la désintégration du sentiment national, la déstabilisation des citoyens et la déstructuration du pays tout entier, choix qu’un électeur responsable ne peut accepter.
Le vote anti-Sarkozy serait en l’occurrence la chronique de la mort d’une Nation.

Quoi de plus naturel que de vouloir dans son propre pays vénérer des valeurs ancestrales héritées de nos prédécesseurs, honorer un passé dont nous n’avons pas a avoir systématiquement honte et s’accrocher arc-boutant a une civilisation et une histoire riches d’acquis millénaires dont les apports a l’humanité sont tels qu’il excite encore la convoitise a l’extérieur. Aller a l’encontre de cela, serait ridicule et dénué de sens. La préférence nationale est naturelle par essence et nécessaire à la cohésion sociale. Ceux qui dénient ce fait avéré sont des vendus et des escrocs intellectuels. A qui profitera leurs criminels desseins ?

C’est pourquoi de tels sondages sont grotesques et dénués de tout sens politique. Voir le MODEM , composé en majeure partie de gens de droite depuis toujours, le FN composé de gens évidemment issus de la droite radicale, emboîter le pas aux valeurs portées par un candidat amateur, ratissant au plus large et sans la moindre vision d’avenir si ce n’est celle d’accaparer le gâteau pour lui et ses affidés, pour ne pas dire complices est simplement impensable.

Si tel était le cas, il faudrait d’ores et déjà prévoir des chaussures de marche confortables afin de s’éloigner rapidement d’un pays qui ne serait plus le nôtre…