BON COURAGE FRANCOIS !

Cher François Hollande, cher sciences po service public 1975, Ena promotion Voltaire 1980 , je vous félicite de votre joli score du 1er tour de cette élection présidentielle, mais je vous le dis franchement vous serez bientôt dans de beaux draps, non pas ceux de l’Élysée qui risquent de vous accueillir, mais ceux que vous préparent vos petits amis énarques comme vous qui peuplent les ministères , les rédactions, les corps de l’état, les partis politiques notamment le vôtre , vos amis Martine, Ségolène, Michel, Laurent, Jacques , Jean-Pierre, Dominique, Renaud la page serait pleine de leurs noms.

Vous allez peut être tenir votre belle revanche celle d’un « Petit Chose », oublié par l’autre grand François, moqué par ses propres amis politiques et qui se retrouve par le hasard et la chance catapulté Président de la République Française, quelle destinée ! Que de jalousies et de chausse trappes en perspective.
Mais vos sujets, après les avoir roulés dans ces draps et les y avoir endormis par vos paroles lénifiantes, rassurantes et fallacieuses risquent de se réveiller. En premier ce seront ces cohortes d’électeurs qui vous auront apporté ce cadeau empoisonné, ces camarades syndicalistes qui toujours demanderont plus que vous ne puissiez leur offrir, certainement ces copains journalistes qui comprendront qu’à trop vouloir vous protéger et vous encenser leur crédibilité sera une débilité.
Mais surtout il ya aura près de six millions et demi d’électeurs que vous ne pouvez plus ignorer, mépriser ni continuer a diaboliser comme l’ont toujours fait les représentants de cette caste, qui depuis trente ans se refile ou s’échange les prébendes, et dont vous faites partie. Vous serez le Président de tous les Français parait il .
Vous risquerez vous a vouloir mettre dans le même panier votre prédécesseur, si par malheur vous décrochez l’onction suprême? Dix millions de vigilants risquent de s’ajouter aux précédents car la France n’a pas envie d’être euthanasiée.
Le pays n’est plus inquiet de voir déferler les chars venant de l’Est, peut être que le salut viendra de la, mais il comprend que l’invasion vient de ces bateaux qui nous arrivent du sud, que vous prévoyez d’accueillir a bras ouverts, et qui grossiront des populations prolétarisées pour de bon, incontrôlées et qui maintenant constituent en notre sein une « cinquième » colonne qui n’aura de cesse de prendre le dessus. Leur promettre un droit de vote, alors que rien dans leur histoire et, dans leurs traditions n’est soluble avec notre histoire et nos traditions n’est autre qu’une forfaiture, vous en porterez l’immense responsabilité.
Aux prétextes d’une solidarité qui affecte les plus démunis de vos concitoyens, d’une repentance qui n’a aucune raison d’être car la grandeur d’un peuple est d’assumer son histoire, d’un partage de richesses qui ont disparues ou que vous protégez quand il s’agit des vôtres et de vos avantages, vous allez continuer a tenter d’acheter la paix sociale. Vos prédécesseurs y sont arrivés, mais a quel prix !
Ne voyez vous pas que la justice gangrénée par un syndicat est rendue en dépit du bon sens, que l’école n’apprend plus grand chose aux jeunes tètes blondes, noires ou crépues, que les forces de police sont émasculées par des consignes aberrantes, que les grands principes d’une laïcité sont totalement bafoués essentiellement par vos principaux soutiens, que cette coterie présente surtout a Paris, mais aussi a Bruxelles, et dans la plupart des grandes villes de France ne renoncera jamais a ses privilèges.
Votre éventuelle élection sera une aubaine pour tous ceux qui souhaitent que rien ne change, « laissons du temps au temps », mais nous sommes en 2012, et maintenant le temps compte. Ce n’est plus le moment de faire du Mitterrand ou de l’Edgar Faure qui pouvait se permettre de déclarer que si les situations sont trop compliquées a résoudre, compliquons les encore plus.
Vous en êtes l’héritier supposé, mais le monde du XXIème laissera sur le bord du chemin une France qui confiera son destin a quelqu’un qui n’aura de cesse de penser a sa réélection, aura une vision politique de circonstance faite au gré des alliances ou de la tranquillité de la rue. Serez vous ce réformateur si attendu, permettez d’en douter rien dans votre parcours ne le laisse prévoir !
Le seul avantage que je vois a votre challenger c’est que n’étant plus soumis a réélection et obligé de composer avec « la faiseuse de roi », il pourra s’atteler a cette tache affolante, celle de chambarder ces pesanteurs qui nous étouffent et que vous préfèrerez emmailloter.
Vous, vos soutiens avérés, Eva Joly, Jean-Luc Mélanchon, et vos amis politiques restez le dernier avatar du marxisme-léninisme dont nos contrées ont été vaccinées. Nous n’avons pas honte de vous dénoncer et de vous combattre sans faire de quartier ni de compromis, il serait temps de comprendre que cette diabolisation a sens unique n’a plus lieu d’être, elle n’est pas seulement que française, ceux qui continuent a le faire croire soit se trompent de combat, soit y voient leur seul intérêt.
Je doute que vous ayez les épaules suffisamment larges pour supporter une telle responsabilité, ces beaux draps dans lesquels nous risquons d’être enfermés seront a coup sur votre tunique de Nessus, pourvu que ce ne soit pas notre linceul.

DE LA MAUVAISE FOI DES JOURNALISTES.

Il va peut être un jour être utile de se poser la question de savoir de quel droit les journalistes dits d’information , que ce soit sur les chaines de télévision, les radios et les différents types de journaux se permettent a ce point de dévoyer l’information toujours suivant un mode de pensée formaté de préférence de gauche, de préférence en «langue de bois», de préférence en faveur des copinages intéressés et récurrents, et toujours contre ceux qui ont le front de dénoncer leurs compromissions.
Prenons plusieurs exemples : Lorsqu’un journaliste (écrivain ou photographe), est malheureusement tué en accomplissant son devoir d’information, c’est un drame national relayé par tous les médias ; lorsque c’est un jeune militaire tué au combat pour défendre des valeurs de liberté, cela est traité en huit secondes aux journaux télévisés, la lettre ouverte du Général de Lambert a Monsieur Pujadas, (Tirésias : http://www.tiresias.info/2012/01/lettre-a-m-pujadas-journaliste-dinformation/) en est une remarquable illustration.

Deuxième exemple, le silence coupable et calculé de ces mêmes médias dans le traitement des faits religieux ; Sont ils par exemple prolixes sur le fait qu’en Irak la mort annoncée de Chrétiens est imminente ? Il y avait plus d’un million et demi de Chrétiens en Irak lors de l’invasion américaine en 2003, il en reste a peine 200000 , essentiellement des vieillards, incapables de quitter le pays, qui ont donné leurs économies pour permettre aux plus jeunes de s’échapper. Depuis 2003 un millier de Chrétiens ont été assassinés, plus de soixante églises détruites, rappelons nous du massacre d’une cinquantaine de paroissiens en prière dans l’église Notre Dame du Salut, a Bagdad le 31 octobre 2010. Silence pesant, voile pudique, Par contre que de gros titres lorsqu’il s’agit de mettre en avant la moindre petite bavure policière a l’encontre de voyous multirécidivistes, que n’a t’on pas entendu sur le braquage du casino d’Uriage par deux petits malfrats, ce qui entrainait 3 jours d’émeute a Grenoble au mois de juillet 2010. Pour un voyou islamo-maghrébin mort, des heures d’antennes, pour des chrétiens irako-kurdes innocents en prière, atrocement massacrés, silence radio. En novembre 2005 lors de la « crise » des banlieues, nous avons assisté a une complaisance indigne des journalistes qui en sur médiatisant le traitement de ces émeutes n’ont fait qu’inciter a leur aggravation. La télé est la, profitons en, quand aux courageux journalistes ils sont bien évidemment protégés par les cordons de policiers. Il n’y a pas eu mort d’homme…du moins dans leurs rangs.

Troisième exemple, la maire de Lille, candidate a la candidature des présidentielles veut prouver a quel point son message est porteur d’avenir pour la jeunesse, qu’a cela ne tienne dans la meilleure tradition des grands messes socialistes et par un tour de passe-passe digne des Fregoli qui sont l’apanage de ce parti on effectue subrepticement le tri des spectateurs : les jeunes au parterre, les vieux a la poulaille.. Qu’ont dit les télévisions présentes ? Et bien que Martine Aubry s’était adressée a un parterre de jeunes béats venus l’écouter religieusement …

De tels exemples sont monnaie courante, chaque lecteur de cette lettre est en mesure de rapporter de tels faits qui révulsent n’importe quel esprit capable de comprendre que les journaux, la radio et surtout la télévision veulent nous formater, nous ôter tout esprit critique et surtout pratiquer de plus en plus et sciemment un nivellement par le bas. Sont complices dans cette entreprise toute une frange de la soi-disante intelligentsia française, qui au prétexte d’être a gauche car cela fait peuple, donne bonne conscience et permet surtout d’anathèmiser celles et ceux qui osent encore penser autrement. Certains mots étant devenus tabous, ou complètement galvaudés, le respect pour ne citer que celui la, il ne faudra pas s’étonner qu’un grand nombre de nos concitoyens se sentent a la longue obligés de rentrer en résistance d ‘abord passive, ensuite active. Internet sera leur avant dernier recours avant la grève de l’impôt ou la descente dans la rue.

Pour clore ce chapitre, il faudrait plutôt que de s’occuper de savoir si Mamie Bettencourt a donné 20000- 30000- 100000- 1.000.000 d’euros qui apres tout viennent de sa poche a un candidat, a un gigolo, a son homme d’affaires, a sa famille ou a son infirmière, a tous ou a chacun, mais connaître et dénoncer sur tous les supports médiatiques les véritables turpitudes du vertueux parti socialiste si bien dévoilées dans l’ouvrage de Gérard Dallongeville : « Rose Mafia »
http://www.atlantico.fr/decryptage/rosa-mafia-francois-hollande-socialistes-epine-pied-campagne-bertrand-janicaud-296701.html

Il serait passionnant de savoir qui des journalistes connus du grand public sont celles et ceux qui bénéficient d’avantages tels un appartement propriété du parc immobilier de la ville de Paris, des organismes HLM et des monuments nationaux, loués ou investis depuis des années a des prix défiants toute concurrence. En ce domaine nous ne croyons pas avoir vu une fois un éditorialiste chevronné et courageux se pencher sur le phénomène. Il est plus facile de jeter a la vindicte populaire des épargnants qui auront transportés leurs avoirs a l’étranger, une vieille dame qui perd la tete mais qui apres tout aurait pu vivre elle aussi en Suisse comme pas mal de joueurs de tennis et autres sportifs qu’une longue liste de nantis qui tout au long des soirées télé nous font la leçon tout en nous infligeant outre leur vulgarité, leur partialité et leur endoctrinement insidieux. La liste de ces prévaricateurs est longue, encore plus longue s’ils sont associés au pouvoir politique, économique sportif et artistique.
Dans tout cela il y a une main mise subreptice sur tous les pouvoirs, je vous renvoie a la conclusion de l’article de Philippe Ramon évidemment seulement accessible sur Internet, seul media qui combat encore la pensée unique, la pensée formatée, la pensée de préférence anti-français.
: « Et bien, si François Hollande est élu en Mai 2012, la main mise du PS sera bien sur tous les pouvoirs (Présidence, Gouvernement, Assemblée Nationale, Sénat, collectivités locales) mais aussi sur les contrepouvoirs qui, par définition ne peuvent se voir opposer que leur propre éthique, à savoir la Justice et les Médias. Quand s’ajoute à cela le grand chambardement de la Haute Fonction publique que le candidat Hollande a d’ores et déjà annoncé, on peut commencer à être inquiet pour le bon fonctionnement de la Démocratie en France à partir de cet été si Nicolas Sarkozy n’est pas réélu… http://www.philipperamon.fr/2012/03/main-mise-sur-tous-les-pouvoirs/

Djihad de Merah vu par le journal « The Australian »

ECRIT PAR GREG SHERIDAN, REDACTEUR INTERNATIONAL The Australian March 31, 2012 12:00AM


Considérons un moment le jeune djihadiste de 23 ans, Mohamed Merah. Français d’origine algérienne, il a exécuté trois soldats français, deux d’origine maghrébine, le troisième antillais au motif de venger les actions des militaires français en Afghanistan. Il a déclaré a une des victimes : « Tu as tué mes frères, je te tue ». Par la suite se rendant a une modeste école juive dans un quartier paisible de la classe moyenne en banlieue de Toulouse ou il tire sur un rabbin et ses deux jeunes fils, il se rue ensuite sur une fillette de huit ans qu’il attrape, tient par les cheveux tout en rechargeant son arme et exécute d’une balle dans la tête.
Tout cela filmé par ses soins.
Plus tard au cours du siège policier de 32 heures, qui finalement s’est terminé par la mort qu’il souhaitait, Merah déclarait a la police qu’il avait agi pour venger les enfants palestiniens tués par les Israéliens.
Que savons nous d’autre sur Merah ? Nous savons qu’il s’est rendu en Afghanistan en 2010 et en diverses autres pays du Moyen-Orient. L’an dernier, il a passé deux mois au Pakistan et affirme a la police avoir été entrainé par Al-Qaïda au Waziristan,sanctuaire tribal pour les terroristes djihadistes internationaux. Il affirme aussi qu’ Al-Qaida lui a remis de l’argent.
Quoi d’autre, son beau-père a été emprisonné en Syrie pour y avoir dirigé une officine d’Al-Qaida, et condamné a Toulouse pour avoir recruté des combattants qui rejoignaient Al-Qaida en Irak. Le frère de Merah, lui est accusé de complicité dans les meurtres et affirme combien il est fier de son frère.
L’interprétation de la gauche libérale est de dire que si les actes de Merah sont méprisables, il est en réalité une victime qui a été marginalisée en France par son « background ».
L’interprétation la plus célèbre et importante provient de Tariq Ramadan, professeur d’études islamiques à l’Université d’Oxford, souvent salué comme une sorte d’islamiste modéré.
Ce dernier n’a pas soutenu ou justifié les meurtres de Merad, mais il écrit : « l’histoire de Mohamed Merad oblige la France a se regarder dans un miroir, il finit sans réelle conviction comme djihadiste apres avoir été un citoyen privé de réelle dignité, un adolescent qui a trop vite grandi, chômeur en perdition, au cœur tendre mais dérangé et incohérent ».
Tariq Ramadan écrivait également : « Sa pensée politique est celle d’un jeune homme ni imprégné par les valeurs de l’islam ni poussé au racisme et a l’antisémitisme. »
A l’opposé de cette interprétation, celle du journal le Figaro : « le terroriste a voulu manifester sa haine pour la France en ciblant l’armée et l’école, il a été soutenu par sa famille et probablement aussi par un réseau. Ce monstre est la création d’une contre-culture des banlieues qui s’est aliénée notre pays sur des bases légales.
Il est trop facile d’avaler une fois de plus l’éternel sermon des sociologues ou des démographes qui s’ils admettent au global cet isolement, sont trop heureux de rendre uniquement l’état responsable de cette situation.
Les difficultés sociales ne justifient pas l’amertume ressentie par cette contre-culture et sa lutte pour la domination….La France terrorisée est assise au sommet d’un volcan. »
La grande différence entre ces deux interprétations c’est que celle du journal Le Figaro est compatible avec les faits, celle de Tariq Ramadan relève purement de la fantaisie.
En quoi les meurtres de Merah diffèrent de ceux d’Anders Breivik en Norvège ou de ceux du sergent américain en afghanistan ?
Dans la mesure ou Breivik est cohérent dans son extrémisme de droite, il ressemble a Merah. Très peu de ces officines d’extrême droite parviennent a produire des terroristes compétents et leurs bases de soutien sont minuscules. Le sergent américain, lui sera jugé en due forme, tout montre que l’institution militaire américaine condamne les actes commis par un des siens, la famille de Breivik l’a renié, la famille de l’américain va certainement faire de même
Les actes de Merah sont de toute autre nature. Bien que beaucoup plus meurtriers qu’a l’ordinaire, ils sont le résultat d’une énorme vague de violence antisémite dont la quasi totalité provient de la communauté musulmane de France et qui s’est répandue dans le pays durant les quinze dernières années. Diaboliser Israel d’une manière insensée en fait partie.
Evidemment, la grande majorité des six millions et quelque de musulmans de France ne se livrent pas a la violence antisémite. La grande majorité des musulmans dans les sociétés occidentales sont respectueux de la loi, mais la minorité qui fait sienne l’interprétation djihadiste est fâcheusement importante.
Ceci est du parce que beaucoup si ce n’est la plupart des interprétations traditionnelles de l’Islam contenues dans leur cosmologie présentent une vision de l’Occident essentiellement négative, sinon hostile.
Les services de sécurité européens estiment que le « djihad sans leader » est une menace nouvelle et croissante. Les forces de sécurité occidentales ont eu tellement de succès dans la traque, l’arrestation des comploteurs d’Al-Qaïda, que le mouvement djihadiste mondial a du s’adapter et mettre l’accent sur une formation rapide de recrues issues des sociétés occidentales en les réexpédiant pour agir de leur propre chef et non en cellules d’endoctrinement.
C’est un handicap pour les forces de police occidentales.
Qu’auraient dit les défenseurs des libertés civiles si la police avait tenté de prendre toute mesure préventive a l’égard de Merah avant qu’il ne commette ses meurtres sur la base de ses fréquentations ou de l’utilisation d’internet ? C’est impossible.
Rien ne fait penser que Merah fut dérangé ou particulièrement isolé. Il a voyagé facilement au Moyen-Orient, il avait une relation étroite avec sa famille. Il est plus que probable, comme c’est le cas avec la grande majorité des meurtriers djihadistes qu’il ait eu un engagement rationnel dans la mouvance de l’idéologie djihadiste islamiste.
La France a en Europe la plus importante population musulmane. Nombreux sont ceux qui sont arrivés en France en tant que demandeurs d’asile. Partout en Europe, les frères musulmans y ont trouvé un asile contre les persécutions issues des pays d’Afrique du Nord * puis mettant en place ces organisations en Europe.
L’échec des populations du nord de l’Afrique a s’intégrer dans l’Europe est comparable a la situation de nombreux pakistanais au Royaume Uni, et l’on ne peut blâmer principalement la société d’accueil. Chinois, Indiens et autres immigrants s’intègrent avec succès.
Ce qui est clair, c’est qu’en Europe il ya eu une vaste immigration musulmane non réglementée, sous le pretexte de demande d’asile et qui est un échec catastrophique.
Le Président français, Nicolas Sarkozy, n’a qu’a peine reconnu le lien évident entre immigration et criminalité.
En revanche, en Australie, l’immigration a été très réussie, principalement pour avoir été faite sur des bases légales et ordonnées.
Depuis que le parti travailliste a abroger la « Pacific Solution »** de John Howard, presque 16 000 personnes sont rentrées en Australie sur des bateaux illégaux, la majorité d’entre eux musulmans issus de pays a fortes traditions de l’extrémisme islamique.
Certains sont accusés en Australie d’infractions relatives au terrorisme et sont venus sous couvert d’un statut de réfugié et de programme humanitaire.
Le désir du public australien de stopper cet afflux est tout a fait rationnel et sensé et nullement raciste.
Si par le regroupement familial, chacun de ces 16000 émigrants font venir 3 autres personnes, c’est plus de 65 000 personnes non choisies par notre programme d’immigration qui afflueront.
Bien qu’il y ait eu une baisse marginale de ce flux l’année dernière, plus l’accès sera aisé, plus ils seront nombreux.
Le phénomène des demandeurs d’asile en Europe a été un lamentable échec qui a suscité une nouvelle souche sauvage de l’antisémitisme, un comportement anti-social, l’aliénation et le terrorisme dans ce continent.
Le problème est beaucoup plus faible en Australie, mais c’est de la folie pour nous de répéter l’erreur historique de l’Europe.

Greg SHERIDAN
Foreign Editor
The Australian : 31 avril 2012
Traduction : Tirésias

• Entendons : Egypte-Lybie-Tunisie-Maroc-Algérie : note du traducteur.
** Une politique nommée Pacific Solution a permis de conclure des accords avec les gouvernements de républiques appauvries du Pacifique, l’île de Nauru et la Papouasie Nouvelle-Guinée. En échange de rétributions financières, des centres de détention ont été ouverts sur leur territoire de telle sorte que les bateaux approchant le continent australien ne puissent pas atteindre ses côtes et soient systématiquement détournés sur d’autres îles.

We must avoid fatal folly that helped to create Europe’s ‘ leaderless Jihad ‘.

CONSIDER this moment. The young jihadist Mohamed Merah, 23, a Frenchman of Algerian background, has recently killed three French soldiers, two of African heritage and one West Indian. He did this to avenge the actions of French soldiers in Afghanistan. He said to one of the soldiers he killed: « You killed my brothers; I kill you. »
Now he has gone to a modest Jewish school in a peaceful, middle-class suburb of Toulouse and shot a rabbi and his two young sons. At this moment, he chases after an eight-year-old girl. When he catches her, he holds her by the hair while he reloads the gun, then shoots her in the head. All this he has filmed. Later, during the 32-hour police siege that finally ended, as Merah had wanted it to, in his death, Merah tells police he acted in revenge for Palestinian children killed by Israelis.
What else do we know about Merah? We know that he visited Afghanistan in 2010 and went to several other Middle Eastern nations. Then, last year, he spent two months in Pakistan. He told police he was trained by al-Qa’ida in Waziristan, a tribal redoubt for global jihadi terrorists. He also claimed that al-Qa’ida gave him money.

What else? Merah’s stepfather had been detained in Syria for running an al-Qa’ida safe house. He was convicted in Toulouse for recruiting people to join al-Qa’ida in Iraq. Merah’s brother, charged with complicity in the latest killings, has said how proud he is of Merah.
The Left, liberal interpretation of Merah is that while his actions were despicable he is really a victim, marginalised in France by his background.
The most famous and important such interpretation comes from Tariq Ramadan, professor of Islamic Studies at Oxford University, and often hailed as a kind of moderate Islamist.
He did not justify or support Merah’s murders. But he wrote: « The story of Mohamed Merah holds up a mirror to the face of France; he ends up a jihadi without real conviction, after having been a citizen deprived of true dignity … rather like an overgrown adolescent, unemployed, at a loose end, soft-hearted but also disturbed and incoherent. »
Tariq Ramadan also wrote: « His political thought is that of a young man adrift, imbued neither with the values of Islam or driven by racism and anti-Semitism. »
The polar opposite of that interpretation is offered by the French newspaper Le Figaro, which wrote: « The terrorist wanted to show his hatred for France by targeting the military and the school … He was supported by his family and probably also by a network. This monster is the creation of a suburban counter-culture that is alienated from our country’s legal basis. It’s too easy just to swallow yet again the eternal sermon of sociologists or demographers who – if they recognise this isolation at all – are happy to make the state solely responsible for it. The social difficulties do not justify the bitterness felt by this counter-culture in its struggle for dominance … Terrorised France is sitting on top of a volcano. »
The key difference between these interpretations is that Le Figaro’s is consistent with the facts; Tariq Ramadan’s pertains entirely to fantasy.
How do Merah’s murders differ from those of Anders Breivik in Norway or the American staff sergeant in Afghanistan?
Insofar as Breivik was a coherent far-Rightist, he is similar to Merah. But very few such far-Right outfits produce competent terrorists and their support base is tiny. The American sergeant will be tried in due course, but every sinew of the American military institution is against the things he did. Breivik’s family disowned him. The American’s family will surely disown his actions.
Merah’s actions are entirely different. Although far more murderous than most, they are part of a huge wave of anti-Semitic violence, virtually all of it originating in France’s Muslim community, which has swept over France in the past 15 years. Insane demonising of Israel is part of this.
Of course, the vast majority of France’s six million or so Muslims do not engage in anti-Semitic violence. The vast majority of Muslims in all Western societies are law-abiding. But the minority who are attracted to a jihadist interpretation is disturbingly large.
This is in part because many, if not most, mainstream interpretations of Islam contain within their cosmology a view of the West that is essentially negative, if not hostile.
European security figures believe that « leaderless jihad » is a new and growing threat. Because Western security forces have been so successful in hunting down, arresting or stopping al-Qa’ida plotters, the global jihadi movement is adapting. It is emphasising rapid training for recruits from Western societies and sending them back to act on their own, rather than in cells.
This handicaps Western police forces. What would civil libertarians say if the police had tried to take any preventive action before Merah committed his murders, on the basis of his associations or internet usage? It is impossible.
There is no evidence that Merah was deranged or particularly isolated. He travelled easily in the Middle East, he had a close relationship with his family. It is more than likely, as is the case with the vast majority of jihadist murderers, he made a rational commitment to the Islamist jihadist ideology.
France has Europe’s largest Muslim population. Many of them went to France as asylum-seekers. All over Europe, Muslim Brotherhood members found asylum from persecution in North Africa, then set up Muslim Brotherhood organisations in Europe. The failure of North Africans to integrate in Europe, similar to the situation of many Pakistanis in Britain, cannot be blamed predominantly on the host society. Chinese, Indian and other immigrants have been very successful.
Rather, what is clear is that there was a vast, unregulated Muslim immigration into Europe, much of it under the guise of asylum-seeking, which has been catastrophically unsuccessful.
France’s President, Nicolas Sarkozy, merely acknowledged the obvious by drawing the connection between this immigration and crime. Immigration into Australia has been, in contrast, very successful, mainly because it has been legal and orderly. Since Labor dismantled John Howard’s Pacific Solution, some 16,000 people have arrived in Australia in unlawful boats, the majority of them Muslim and from countries with strong traditions of Islamic extremism.
Some of the people charged with terrorism offences in Australia have come here under the refugee and humanitarian program.
The desire of the Australian public for this inflow to stop is entirely rational and sensible, and not remotely racist. If each of those 16,000 people results in three more coming eventually through family reunion, then that’s upwards of 65,000 people who have not been chosen by our immigration program. And, despite a marginal fall in numbers for part of last year, the better established the route becomes the more people it will attract.
The asylum-seeker phenomenon in Europe has been a dismal failure and has introduced a savage new strain of anti-Semitism, anti-social behaviour, alienation and terrorism into that continent. The problem is much smaller in Australia, but it is folly for us to repeat Europe’s historic mistake.
Greg SHERIDAN
Foreign Editor
The Australian March 31 April 2012.