Djihad de Merah vu par le journal « The Australian »

ECRIT PAR GREG SHERIDAN, REDACTEUR INTERNATIONAL The Australian March 31, 2012 12:00AM


Considérons un moment le jeune djihadiste de 23 ans, Mohamed Merah. Français d’origine algérienne, il a exécuté trois soldats français, deux d’origine maghrébine, le troisième antillais au motif de venger les actions des militaires français en Afghanistan. Il a déclaré a une des victimes : « Tu as tué mes frères, je te tue ». Par la suite se rendant a une modeste école juive dans un quartier paisible de la classe moyenne en banlieue de Toulouse ou il tire sur un rabbin et ses deux jeunes fils, il se rue ensuite sur une fillette de huit ans qu’il attrape, tient par les cheveux tout en rechargeant son arme et exécute d’une balle dans la tête.
Tout cela filmé par ses soins.
Plus tard au cours du siège policier de 32 heures, qui finalement s’est terminé par la mort qu’il souhaitait, Merah déclarait a la police qu’il avait agi pour venger les enfants palestiniens tués par les Israéliens.
Que savons nous d’autre sur Merah ? Nous savons qu’il s’est rendu en Afghanistan en 2010 et en diverses autres pays du Moyen-Orient. L’an dernier, il a passé deux mois au Pakistan et affirme a la police avoir été entrainé par Al-Qaïda au Waziristan,sanctuaire tribal pour les terroristes djihadistes internationaux. Il affirme aussi qu’ Al-Qaida lui a remis de l’argent.
Quoi d’autre, son beau-père a été emprisonné en Syrie pour y avoir dirigé une officine d’Al-Qaida, et condamné a Toulouse pour avoir recruté des combattants qui rejoignaient Al-Qaida en Irak. Le frère de Merah, lui est accusé de complicité dans les meurtres et affirme combien il est fier de son frère.
L’interprétation de la gauche libérale est de dire que si les actes de Merah sont méprisables, il est en réalité une victime qui a été marginalisée en France par son « background ».
L’interprétation la plus célèbre et importante provient de Tariq Ramadan, professeur d’études islamiques à l’Université d’Oxford, souvent salué comme une sorte d’islamiste modéré.
Ce dernier n’a pas soutenu ou justifié les meurtres de Merad, mais il écrit : « l’histoire de Mohamed Merad oblige la France a se regarder dans un miroir, il finit sans réelle conviction comme djihadiste apres avoir été un citoyen privé de réelle dignité, un adolescent qui a trop vite grandi, chômeur en perdition, au cœur tendre mais dérangé et incohérent ».
Tariq Ramadan écrivait également : « Sa pensée politique est celle d’un jeune homme ni imprégné par les valeurs de l’islam ni poussé au racisme et a l’antisémitisme. »
A l’opposé de cette interprétation, celle du journal le Figaro : « le terroriste a voulu manifester sa haine pour la France en ciblant l’armée et l’école, il a été soutenu par sa famille et probablement aussi par un réseau. Ce monstre est la création d’une contre-culture des banlieues qui s’est aliénée notre pays sur des bases légales.
Il est trop facile d’avaler une fois de plus l’éternel sermon des sociologues ou des démographes qui s’ils admettent au global cet isolement, sont trop heureux de rendre uniquement l’état responsable de cette situation.
Les difficultés sociales ne justifient pas l’amertume ressentie par cette contre-culture et sa lutte pour la domination….La France terrorisée est assise au sommet d’un volcan. »
La grande différence entre ces deux interprétations c’est que celle du journal Le Figaro est compatible avec les faits, celle de Tariq Ramadan relève purement de la fantaisie.
En quoi les meurtres de Merah diffèrent de ceux d’Anders Breivik en Norvège ou de ceux du sergent américain en afghanistan ?
Dans la mesure ou Breivik est cohérent dans son extrémisme de droite, il ressemble a Merah. Très peu de ces officines d’extrême droite parviennent a produire des terroristes compétents et leurs bases de soutien sont minuscules. Le sergent américain, lui sera jugé en due forme, tout montre que l’institution militaire américaine condamne les actes commis par un des siens, la famille de Breivik l’a renié, la famille de l’américain va certainement faire de même
Les actes de Merah sont de toute autre nature. Bien que beaucoup plus meurtriers qu’a l’ordinaire, ils sont le résultat d’une énorme vague de violence antisémite dont la quasi totalité provient de la communauté musulmane de France et qui s’est répandue dans le pays durant les quinze dernières années. Diaboliser Israel d’une manière insensée en fait partie.
Evidemment, la grande majorité des six millions et quelque de musulmans de France ne se livrent pas a la violence antisémite. La grande majorité des musulmans dans les sociétés occidentales sont respectueux de la loi, mais la minorité qui fait sienne l’interprétation djihadiste est fâcheusement importante.
Ceci est du parce que beaucoup si ce n’est la plupart des interprétations traditionnelles de l’Islam contenues dans leur cosmologie présentent une vision de l’Occident essentiellement négative, sinon hostile.
Les services de sécurité européens estiment que le « djihad sans leader » est une menace nouvelle et croissante. Les forces de sécurité occidentales ont eu tellement de succès dans la traque, l’arrestation des comploteurs d’Al-Qaïda, que le mouvement djihadiste mondial a du s’adapter et mettre l’accent sur une formation rapide de recrues issues des sociétés occidentales en les réexpédiant pour agir de leur propre chef et non en cellules d’endoctrinement.
C’est un handicap pour les forces de police occidentales.
Qu’auraient dit les défenseurs des libertés civiles si la police avait tenté de prendre toute mesure préventive a l’égard de Merah avant qu’il ne commette ses meurtres sur la base de ses fréquentations ou de l’utilisation d’internet ? C’est impossible.
Rien ne fait penser que Merah fut dérangé ou particulièrement isolé. Il a voyagé facilement au Moyen-Orient, il avait une relation étroite avec sa famille. Il est plus que probable, comme c’est le cas avec la grande majorité des meurtriers djihadistes qu’il ait eu un engagement rationnel dans la mouvance de l’idéologie djihadiste islamiste.
La France a en Europe la plus importante population musulmane. Nombreux sont ceux qui sont arrivés en France en tant que demandeurs d’asile. Partout en Europe, les frères musulmans y ont trouvé un asile contre les persécutions issues des pays d’Afrique du Nord * puis mettant en place ces organisations en Europe.
L’échec des populations du nord de l’Afrique a s’intégrer dans l’Europe est comparable a la situation de nombreux pakistanais au Royaume Uni, et l’on ne peut blâmer principalement la société d’accueil. Chinois, Indiens et autres immigrants s’intègrent avec succès.
Ce qui est clair, c’est qu’en Europe il ya eu une vaste immigration musulmane non réglementée, sous le pretexte de demande d’asile et qui est un échec catastrophique.
Le Président français, Nicolas Sarkozy, n’a qu’a peine reconnu le lien évident entre immigration et criminalité.
En revanche, en Australie, l’immigration a été très réussie, principalement pour avoir été faite sur des bases légales et ordonnées.
Depuis que le parti travailliste a abroger la « Pacific Solution »** de John Howard, presque 16 000 personnes sont rentrées en Australie sur des bateaux illégaux, la majorité d’entre eux musulmans issus de pays a fortes traditions de l’extrémisme islamique.
Certains sont accusés en Australie d’infractions relatives au terrorisme et sont venus sous couvert d’un statut de réfugié et de programme humanitaire.
Le désir du public australien de stopper cet afflux est tout a fait rationnel et sensé et nullement raciste.
Si par le regroupement familial, chacun de ces 16000 émigrants font venir 3 autres personnes, c’est plus de 65 000 personnes non choisies par notre programme d’immigration qui afflueront.
Bien qu’il y ait eu une baisse marginale de ce flux l’année dernière, plus l’accès sera aisé, plus ils seront nombreux.
Le phénomène des demandeurs d’asile en Europe a été un lamentable échec qui a suscité une nouvelle souche sauvage de l’antisémitisme, un comportement anti-social, l’aliénation et le terrorisme dans ce continent.
Le problème est beaucoup plus faible en Australie, mais c’est de la folie pour nous de répéter l’erreur historique de l’Europe.

Greg SHERIDAN
Foreign Editor
The Australian : 31 avril 2012
Traduction : Tirésias

• Entendons : Egypte-Lybie-Tunisie-Maroc-Algérie : note du traducteur.
** Une politique nommée Pacific Solution a permis de conclure des accords avec les gouvernements de républiques appauvries du Pacifique, l’île de Nauru et la Papouasie Nouvelle-Guinée. En échange de rétributions financières, des centres de détention ont été ouverts sur leur territoire de telle sorte que les bateaux approchant le continent australien ne puissent pas atteindre ses côtes et soient systématiquement détournés sur d’autres îles.

4 réflexions au sujet de « Djihad de Merah vu par le journal « The Australian » »

  1. L’abbé Christian Venard, aumônier catholique du 17e RGP, a prononcé l’homélie suivante pour l’inhumation du caporal Abel Chennouf, assassiné à Montauban. Cimetière de Manduel : 21 mars 2012

    « Abel, mon camarade parachutiste, mon frère, voilà une semaine, jour pour jour et presque heure pour heure, je tenais ta main, encore chaude de la vie que venait de te prendre un assassin. Je tenais ta main en priant pour toi, en pensant à ta maman et en te confiant à notre Maman du Ciel, la Vierge Marie. Je ne connaissais pas encore Caroline, mais si tel avait été le cas, je t’aurais aussi parlé pour elle et pour ce petit bébé que vous attendez. Puis je me suis penché sur ton camarade Mohamed Legouad qu’essayaient de maintenir en vie les remarquables équipes d’urgentistes. Enfin, j’ai assisté au départ vers l’hôpital de Loïc Liber, qui à cette heure même se bat, entouré de son papa et de sa maman, pour rester en vie. Que de souffrances. Que d’incompréhensions. Mais aussi que de solidarité, de soutien, d’hommages et, pour nous chrétiens, de foi (comme le rappelait hier l’évêque aux armées en la cathédrale de Montauban) et d’espérance, malgré tout !
    Il y a deux mille sept cents ans, à Rome, au cœur même du forum, symbole et centre de la vie de la Cité, un gouffre s’ouvrit. L’oracle consulté livra cette réponse : pour combler ce gouffre, Rome devait y engloutir ce qu’elle avait de plus précieux. Chacun s’interrogeait encore sur ce qui pouvait être de plus précieux, quand un jeune cavalier, un jeune homme armée, Curtius, se jeta avec son cheval dans le gouffre qui se referma aussitôt. Oui, ce que Rome avait de plus précieux était un jeune militaire défenseur de la Cité.
    Le criminel terroriste qui a mené ces actions dans lesquelles tu as perdu la vie, Abel, a tenté d’ouvrir un gouffre. Le prix à payer pour le combler est bien sûr infiniment trop lourd ; mais mon ami Abel, tu es devenu, comme Curtius, symbole de ce que notre pays, la France, possède de plus précieux. Et désormais, c’est ainsi que tu nous apparaît : jeune caporal parachutiste, mort pour la France, dans un attentat terroriste qui voulait mettre à bas notre Patrie.
    Abel, je veux aller encore plus loin. C’est parce que tu portais l’uniforme français, parce que tu étais fier de ton béret rouge, que ce criminel t’a visé. Ce que ce meurtrier ne pouvait savoir c’est aussi tout ce que tu représentes aujourd’hui pour notre Patrie. Issue d’une famille à la fois alsacienne (avec tout ce que cette région fait ressortir en notre pays des souffrances liées aux deux conflits mondiaux) et kabyle (et comment ne pas évoquer ici les douloureux événements d’Algérie), ta famille choisit la France avec (et je reprends les mots mêmes de ton cher papa), avec toutes ses traditions, y compris ses racines les plus profondes, qui sont chrétiennes. Comment ne pas voir, mon ami Abel, dans une telle accumulation de symboles, ce que nous avons de plus précieux cette capacité que possède notre Patrie française de prendre en son sein, tous ceux qui veulent devenir ses fils.
    Au moment où nous allons te porter en terre, dans cette terre pétrie des ossements de nos pères (c’est cela la Patrie aussi), Abel, avec toute ta famille, tes amis, tes camarades parachutistes, je te fais le serment que nous soutiendrons Caroline et ton enfant. Que nous resterons présent auprès des tiens. Désormais c’est à Dieu que nous te confions, au travers des rites catholiques qui accompagnent nos défunts. Nous savons que tu es vivant auprès du Père. Tu as rejoint Jésus, ce Dieu fait Homme, cet innocent mort à cause de la méchanceté et la violence qui habitent trop souvent le cœur des hommes. Ton sacrifice se trouve comme enveloppé dans celui du Christ Jésus. En te retrouvant jeudi dernier, gisant sur le sol montalbanais, en prenant ta main et en voyant couler de tes blessures ce sang si rouge et si pur, je confiais au Seigneur de la Vie, cette vie qui s’écoulait de toi. Et si aucune larme ne sortait de mes yeux, comme tant de tes camarades, c’est mon cœur qui pleurait sur toute violence faite aux innocents sur cette pauvre terre. Et c’est à l’Innocent qui a versé son Sang pour nous réconcilier avec son Père, qui a versé son propre Sang en rançon pour toutes les violences, que je confiais ta belle âme.
    Abel, français d’origine alsacienne et kabyle, catholique par choix, parachutiste au service de la France, que notre grand saint patron, que l’Archange saint Michel t’accueille et te fasse entrer au sein du Père, avec le Fils et le Saint-Esprit. Amen. »
    Requiescat in pace

  2. C’est trop facile de dire tout le temps que il faut pas confondre islamisme et musulman, mais c’est un moyen de faire croire que l’islam est une religion en vue d’élever l’homme alors que ce n’est que SA SOUMISSION, (islam = soumission) peu importe si c’est a Allah ou a son prophète Mahomet ou maintenant a ses multi représentants auto proclamés qui éditent au nom de cette religion des faits tres graves et inacceptables dans le monde entier.
    Tant qu’il n’y aura pas un véritable chef du monde islamique, islamiste ,mahométan ou MUSULMAN (tout cela c’est du pareil au meme, on ne fait que jouer sur les mots), et qui sera respecté par les nations comme le sont le Pape , le Dalai Lama ou un chef religieux de religion a la pensée adulte, l’Islam restera une religion de destruction et de terreur comme voulut l’être le National -socialisme ou le Marxisme Leninisme, Aux pestes brunes et rouges, succede une peste verte.

    • Est ce que cela voudrait dire que vous souhaitez le rétablissement du Califat ?
      Si la réponse est oui, c’est certainement un des objectifs d’Al Qaida et des Islamistes.
      A mon sens cela me parait impossible,les musulmans se déchirent violemment entre sunnites et chiites, les pays musulmans ont des disparités énormes de développement et sont jaloux de leurs identités propres et puis surtout nous sommes en 2012, il est vrai que les Musulmans eux n’en sont qu’a 1433.
      Ou en étions nous en 1433 ? mis a part la mort de Jeanne d’Arc, mais c’est peut être l’espoir d’une Renaissance apres des temps troublés

  3. J’ai lu vos derniers articles avec grand intérêt et je partage vos opinions. Puis-je relayer sur mon blog votre article sur les journalistes (évidemment en citant votre adresse de blog) ? Je suis un ancien télétypiste de l’A.F.P. Je sais que certains organes de Presse et en particulier l’A.F.P. est subventionnée sinon entièrement prise en charge par le Gouvernement quel qu’il soit. J’ai travaillé également à l’United Press à Paris et j’ai pu constater la grande différence de productivité entre les « ouvriers du Livre » et les non-syndiqués de l’agence américaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


2 + un =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>