Du Printemps Arabe …… à l’Eté des Cités.

Ici et là, et naturellement encore plus au sein de la gauche (caviar, bobos et écolos toutes tendances confondues) on s’est extasié du vent de « liberté » qui a soufflé du Caire à Tunis. Ce Printemps Arabe devait voir fleurir le lys de la démocratie jusqu’au tréfonds de la Lybie de Kadhafi ce dictateur sanguinaire en place depuis 40 ans. Aujourd’hui encore, BHL et ses comparses (plus prompts à faire entendre leur voix au sujet des manquements à la démocratie chez les autres que dans les banlieues des villes françaises) nous suggèrent, afin de boucler la boucle, de libérer la Syrie du fils Hassad, le sanguinaire dictateur successeur de son père tout comme lui liberticide.

Que ne suis je sensible à cet élan noble et généreux.

Pourquoi ne pas sauter dans ce joyeux train libertaire et généreux pour, conjointement avec mes « frères » de gauche, avec mes « frères » musulmans et l’intelligentsia qui les accompagne, me joindre à ce sympathique mouvement promettant des lendemains qui chantent…..

Une précision s’impose : des lendemains qui déchantent serait plus juste me semble t’il. En effet : à quoi assistons nous? Une dictature encore plus féroce remplace celui qu’elle a évincé (avec l’assistanat à grand frais de l’occident aveugle) ! L’Iran dans les années 80 avait pourtant montré la voie que ces nouvelles « démocraties » empruntent aujourd’hui. Pourquoi des guillemets à démocratie me direz vous : ces nouveaux et sympathiques dirigeants issus de l’opposition (et bien souvent bras « laïc » des intégristes) n’ont ils pas été élus par le Peuple récemment libéré?

Petit à petit les libertés fondamentales s’estompent au profit de l’application de la Loi islamique, les Femmes sont privées de liberté, les enfants endoctrinés, les destructions et profanations des lieux de culte et cimetières des autres religions se systématisent, les exécutions sommaires monnaie courante font suite aux règlements de comptes propres à toute Révolution, les Tribunaux islamistes voient ou verront bientôt le jour ….. en créant une dynamique participant à l’expansion de la conquête en cours visant à uniformiser le monde sous le voile mahométan.

Oui, peut être me direz vous. Mais cela est loin, chez « eux » et nous ne pouvons de toute façon rien faire qu’assister en spectateurs impuissant au dévoiement de cette Liberté que nous avons aidé à conquérir.

RIEN N’EST PLUS FAUX !!!!!

Cet Islam conquérant, vengeur et liberticide essaime dans nos Cités. Il n’est plus rare d’assister dans notre pays à l’explosion de ces zones de non-droit ou l’Imam devient l’interlocuteur obligé des « jeunes » face à la Loi de NOTRE pays, aux violences faites aux « sales blancs (ou souchiens) » en pleine rue, à la régression des libertés faites aux femmes et aux jeunes filles, à l’apparition d’une discrimination au bénéfice des musulmans comme les horaires de piscines, de salles de sport… réservés aux Femmes, imprimés officiels en arabe, nourriture Hallal, apprentissage de l’Arabe à l’école publique, port du voile interdit en théorie mais rarement réprimé, attitudes de maris interdisant parfois violemment à des professionnels de santé masculin d’examiner leur(s) femme(s), régiments de l’Armée Française refusant de se battre contre leurs « frères » musulmans en Afghanistan, sportifs censés représenter la France avoir une attitude honteuse et méprisable lorsqu’ils portent le maillot bleu, mépris de notre Hymne National et de notre Drapeau, prières dans les rues, « bénédiction » ministérielle à la création de mosquées, apparition face aux forces de l’Ordre d’armes lourdes de plus en plus fréquente, refus des Lois de la République, familles entières ne travaillant pas et vivant de la générosité du contribuable actif, passage sur les ondes de « musique » (peut on encore appeler cela ainsi), exhortant à tuer des policiers et à n….. la France ……

Vous savez tout cela, vous y assistez chaque jour, impuissants.

Tout cela se passe dans NOS banlieues : Lille, Strasbourg; Paris, Amiens, Toulouse … et tant d’autres. La conquête est en train d’arriver à son terme et bientôt, toute l’Europe gangrénée tombera comme un fruit pourri. De l’Espagne à la Norvège, le péril gronde.

Réveille toi Peuple de France !
Appelle de tes vœux le Nouveau Charles Martel, la Nouvelle Jeanne d’Arc, le Nouveau Charles de Gaulle qui entamera La Croisade qui nous redonnera Foi en nos valeurs séculaires et nous aidera à secouer la torpeur qui nous paralyse. Il faut que chacun sache à l’avenir que la Terre de France se mérite et qu’on ne la souille pas impunément !
Il y a 50 ans, c’était « La valise ou le cercueil » pour des millions de Pied noirs. Laissons à ceux, différents de nous, qui veulent partager nos valeurs, notre culture, notre façon de vivre, qui travaillent et qui manifestent une réelle volonté d’assimilation la possibilité de le faire dans le respect de notre devise : Liberté Égalité Fraternité. Mais que cessent la mise en avant des Droits sur les Devoirs, l’assistanat comme mode de vie, la volonté de nous imposer des coutumes qui ne sont pas les nôtres et datant d’un autre temps, la discrimination « positive » et la violence comme comportement, le droit du sol sur le droit du sang.
Ceux là et leurs comportements inacceptables sont les fruits de ce Printemps révolutionnaire ! Qu’ils partent ou qu’on les chasse !

Oui, des choix sont à faire. Il est peut être encore temps mais celui ci nous est compté.
Ceux ci ne se feront pas sans heurts et ils seront rudes. Il faudra du courage, de la ténacité et des larmes seront sans doute à verser. Ce sera le prix à payer pour continuer d’honorer fièrement notre Drapeau, notre Pays et notre Honneur. Ce sera le prix à payer pour sauver notre culture, notre histoire et notre Civilisation.

 

Article écrit et transmis par Mr. Franck GUASCH – le 23 août 2012

Bonne Rentrée !

Camarade Président Francois Hollande,
Tu viens de passer les 100 jours à la tête de l’État français et ton bilan te ressemble : nul.
Cela dit, nous mentirions si l’on te disait que nous en sommes étonnés… Ton inaptitude reconnue par tes propres amis durant ces 3 premiers mois s’est exercée avec brio puisque tu ne fis strictement rien. À l’exception du détricotage de l’ensemble des mesures prises par Nicolas Sarkozy.
Mais, cher petit bonhomme tellement inconsistant , dès le 1er septembre, une fois que l’ensemble de tes ouailles sera de retour de vacances, l’air va te devenir irrespirable, fais-leur confiance. Jusqu’ici, le français moyen de base avait la tronche dans le Ricard (de profondis) et les pieds dans l’eau, préférant ne penser qu’à se goinfrer de crêpes au maroilles pour ceux de l’Atlantique et de tartes tropéziennes pour ceux de la Méditerranée.

Cependant, rattrapé par les plans sociaux qui vont fondre sur lui dès les congés payés terminés, tu vas, ainsi que tes copains et autres apparatchiks, le voir arriver ventre à terre pour demander des comptes…

Quid des 8000 licenciements chez PSA, Doux, Air France, la liste n’étant pas exhaustive et s’allongeant comme ton nez de dissimulateur patenté ?

Quid des fonctionnaires que tu veux engager au mépris de toutes considérations économiques et de ceux que tu seras forcé de virer pour faire plaisir à Bruxelles ?

Quid des impôts iniques que tu vas lever pour rétablir les finances ?

Quid de l’augmentation de la CSG que tu avais décidée et qui n’apparaît pas dans le budget 2013 ? Parce que si tu ne souhaites pas l’instauration d’une TVA sociale qui soi-disant serait injuste, tu vas les faire comment tes économies ? En fabriquant de la fausse monnaie ? En billets de Monopoly ?

Quid du personnel pléthorique des collectivités locales qui sont peu ou prou toutes socialistes ? Tu gardes tous ces fonctionnaires inutiles et coûteux ou tu les vires comme des malpropres en augmentant le chômage qui, entre nous, va faire un bond et dépasser les 10 % avant Noël ?

Il faudrait que tu comprennes que coincer la bulle comme tu l’as si brillamment fait jusqu’ici n’est plus d’actualité.
Remue-toi mon gros ou c’est le peuple qui va te remuer ! Mais comme tu n’es qu’un petit bourgeois aisé de province, tu ignores sa volonté farouche, celle qui provoque les belles révolutions qui voient la tête des monarques tomber dans la sciure !

Pour en finir avec ta médiocre personne, pense aussi que tu vas voir débouler ventre à terre ta « condisciple et rivale » la mairesse lilloise, Martine-Brochen-Delors-Aubry dès la semaine prochaine. Comme tu as laissé courageusement Valls virer un camp de Roms illégal à coup de pompes pendant qu’elle se la coulait douce en vacances à Dunkerque et toi à Brégancon, ça la rend hystérique, on va l’entendre, elle va parler Ouf ! Touche pas à ses pouilleux, malheureux ! C’est comme si tu renvoyais des beurs dans leurs douars, elle aurait l’impression que tu touches à sa famille !

Et Jean-Luc Mélanchon le faux révolutionnaire à 30 000 € par mois, tu y penses, il estime déjà que tes 100 jours ont servi a rien, a l’entendre c’est évident qu’il pouvait faire mieux. Il va venir te rendre visite aussi sous peine de disparaître du paysage politique…

Et les syndicats qui vont se rendre vite compte que tu ne respecteras aucune de tes promesses de campagne et faire irruption dans ton bureau avec le couteau entre les dents, tu les as oublié aussi ?

Et tes amis verdâtres vindicatifs et rétrogrades qui vont te déverser avec l’aide de nos bons vrais paysans, des tombereaux de merde de vache devant ta porte dès qu’ils vont comprendre les uns que le programme nucléaire va continuer peinard malgré les accords passés,les autres que tu les laisses crever sur leurs exploitations, y songes-tu mon Françoué ?

Et ta compagne, la reine des tweets qui te mène par le bout du museau, tu vavas en faire quoi à part la museler une bonne fois pour toute et en prendre une plus jeune bien docile et surtout pas mariée ?
Par charité et pour te permettre de finir tranquillement ton mois d’août, on ne te mentionnera pas ta famille composée, décomposée et recomposée,a l’image de ton ex, ca fait désordre chez un mec normal.

Alors, mon Cher, Toi Président, puisque malheureusement tu l’es maintenant, tu es sacrément mal barré ! Tu as voulu l’habit, tu l’as eu sur un malentendu, bon retour a Paris.