Bonne Rentrée !

Camarade Président Francois Hollande,
Tu viens de passer les 100 jours à la tête de l’État français et ton bilan te ressemble : nul.
Cela dit, nous mentirions si l’on te disait que nous en sommes étonnés… Ton inaptitude reconnue par tes propres amis durant ces 3 premiers mois s’est exercée avec brio puisque tu ne fis strictement rien. À l’exception du détricotage de l’ensemble des mesures prises par Nicolas Sarkozy.
Mais, cher petit bonhomme tellement inconsistant , dès le 1er septembre, une fois que l’ensemble de tes ouailles sera de retour de vacances, l’air va te devenir irrespirable, fais-leur confiance. Jusqu’ici, le français moyen de base avait la tronche dans le Ricard (de profondis) et les pieds dans l’eau, préférant ne penser qu’à se goinfrer de crêpes au maroilles pour ceux de l’Atlantique et de tartes tropéziennes pour ceux de la Méditerranée.

Cependant, rattrapé par les plans sociaux qui vont fondre sur lui dès les congés payés terminés, tu vas, ainsi que tes copains et autres apparatchiks, le voir arriver ventre à terre pour demander des comptes…

Quid des 8000 licenciements chez PSA, Doux, Air France, la liste n’étant pas exhaustive et s’allongeant comme ton nez de dissimulateur patenté ?

Quid des fonctionnaires que tu veux engager au mépris de toutes considérations économiques et de ceux que tu seras forcé de virer pour faire plaisir à Bruxelles ?

Quid des impôts iniques que tu vas lever pour rétablir les finances ?

Quid de l’augmentation de la CSG que tu avais décidée et qui n’apparaît pas dans le budget 2013 ? Parce que si tu ne souhaites pas l’instauration d’une TVA sociale qui soi-disant serait injuste, tu vas les faire comment tes économies ? En fabriquant de la fausse monnaie ? En billets de Monopoly ?

Quid du personnel pléthorique des collectivités locales qui sont peu ou prou toutes socialistes ? Tu gardes tous ces fonctionnaires inutiles et coûteux ou tu les vires comme des malpropres en augmentant le chômage qui, entre nous, va faire un bond et dépasser les 10 % avant Noël ?

Il faudrait que tu comprennes que coincer la bulle comme tu l’as si brillamment fait jusqu’ici n’est plus d’actualité.
Remue-toi mon gros ou c’est le peuple qui va te remuer ! Mais comme tu n’es qu’un petit bourgeois aisé de province, tu ignores sa volonté farouche, celle qui provoque les belles révolutions qui voient la tête des monarques tomber dans la sciure !

Pour en finir avec ta médiocre personne, pense aussi que tu vas voir débouler ventre à terre ta « condisciple et rivale » la mairesse lilloise, Martine-Brochen-Delors-Aubry dès la semaine prochaine. Comme tu as laissé courageusement Valls virer un camp de Roms illégal à coup de pompes pendant qu’elle se la coulait douce en vacances à Dunkerque et toi à Brégancon, ça la rend hystérique, on va l’entendre, elle va parler Ouf ! Touche pas à ses pouilleux, malheureux ! C’est comme si tu renvoyais des beurs dans leurs douars, elle aurait l’impression que tu touches à sa famille !

Et Jean-Luc Mélanchon le faux révolutionnaire à 30 000 € par mois, tu y penses, il estime déjà que tes 100 jours ont servi a rien, a l’entendre c’est évident qu’il pouvait faire mieux. Il va venir te rendre visite aussi sous peine de disparaître du paysage politique…

Et les syndicats qui vont se rendre vite compte que tu ne respecteras aucune de tes promesses de campagne et faire irruption dans ton bureau avec le couteau entre les dents, tu les as oublié aussi ?

Et tes amis verdâtres vindicatifs et rétrogrades qui vont te déverser avec l’aide de nos bons vrais paysans, des tombereaux de merde de vache devant ta porte dès qu’ils vont comprendre les uns que le programme nucléaire va continuer peinard malgré les accords passés,les autres que tu les laisses crever sur leurs exploitations, y songes-tu mon Françoué ?

Et ta compagne, la reine des tweets qui te mène par le bout du museau, tu vavas en faire quoi à part la museler une bonne fois pour toute et en prendre une plus jeune bien docile et surtout pas mariée ?
Par charité et pour te permettre de finir tranquillement ton mois d’août, on ne te mentionnera pas ta famille composée, décomposée et recomposée,a l’image de ton ex, ca fait désordre chez un mec normal.

Alors, mon Cher, Toi Président, puisque malheureusement tu l’es maintenant, tu es sacrément mal barré ! Tu as voulu l’habit, tu l’as eu sur un malentendu, bon retour a Paris.

2 réflexions au sujet de « Bonne Rentrée ! »

  1. Pitoyable de voir qu’a la tete de l’exécutif les Zéros s’additionnent.
    La prestation de rentrée du 1er ministre sur BFM – TV a été pitoyable.
    Qu’en sort il ? Rien ou des banalités
    - sur le relèvement du plafond du livret A = pipeau
    - sur la baisse modeste et provisoire des taxes sur les carburants = Il prend les français pour des demeurés.
    - Les Roms = Parce que c’est l’actualité
    - Les emplois avenir = quel avenir ? et alors quels types d’emploi…employés aux écritures croissez et multipliez vous !
    - Les gros yeux aux petits copains = Les verts et Mélanchon vont trembler ou s’étouffer …de rire et nous aussi.
    Par contre les vrais problèmes et les vraies questions ont été sciemment escamotées par le soi-disant journaliste leche-cul,J.J.Bourdin qui n’a jamais demandé « avec quel argent ? ‘ ….
    Les caisses étant vides ce ne sont pas ces mesures qui risquent de les remplir, et ce ne sont pas les commissions, colloques et autres concertations qui feront le miracle de les combler, tout au plus ce sera un nouvel écran de fumée .
    Alors quand on entend ce premier ministre nous promettre que son gouvernement prendra ses responsabilités, on est en droit de se demander quand ?

  2. Tout ceci dans le but premier de gagner une vingtaine de minutes pour s’extirper de l’interview avant que de perdre pied.
    Pathétique, pitoyable Pinocchio dont le groin s’allongeait à mesure de l’entretien, le ridicule monsieur Z’Eyrault, maigre fusible d’un président grassouillet immobile mais bronzé, n’aura réussi à provoquer , qu’un incommensurable ennui se traduisant par d’innombrables bâillements à décrocher nos mâchoires pourtant serrées par la réprobation.

    Il apparait que nos braves socialauds n’ont pas le commencement de début d’une solution pour sortir notre pays de l’ornière !
    Ballotés entre l’envie de respecter les promesses de campagne du mongolien irresponsable élu par défaut et la doctrine éculée et démagogique de la « justice sociale » si chère à la gauche, nos pseudo gouvernants retardent à l’envi les annonces qui fâchent.

    Plus enclins à soigner leur électorat et partant leurs sondages qui commencent, entre nous, à sentir la déjection canine fraîchement déposée, ces beaux abrutis perdent un temps précieux qui leur fera cruellement défaut sous peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


six − 4 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>