La Risée et la Honte.

 

Bravo , c’est réussi, les  soi-disant élites françaises montrent a l’envi leur médiocrité .  Qui se gaussait en 2002 de l’élection a la présidentielle américaine usurpée par un certain Georges Bush ?                                                                                                                  Toutes les tendances politiques confondues !

C’est au tour de l’opposition française  d’agir d’une manière encore plus pitoyable . Elle se couvre de ridicule, et nous amène a douter du bien fondé d’avoir a reconduire une équipe incapable d’être soudée. A l’image de ces stars indécentes que sont nos footballeurs qui préfèrent jouer a qui perd, perd.

Deux histrions dont l’un fut quand même pendant cinq années, le premier ministre du Président Sarkozy , se déchirent pour rafler l’honneur de devenir le futur chef d’une éventuelle majorité .  Il y a fort a parier que ces deux abrutis, loin de s’intéresser a l’avenir du pays,  ont totalement assimilé que tenir un parti est bien plus juteux que de s’occuper des français.

Hier encore, ils s’offusquaient de la domination usurpée de la coalition socialo-verte menée par un président impuissant, aujourd’hui ils ne trouvent rien de mieux que de la singer, en pire, en non organisant un grand déballage  médiatico-politique  qui relève de la plus pure escroquerie car il occulte tous les débats nécessaires a la vie d’une démocratie adulte.. Le spectacle donné par les clowns Mario et Pipo est choquant quand on aspire a gouverner un « grand pays ».

Qui a encore envie de voir revenir aux affaires ces individus qui des années durant ont sournoisement bloqué toute tentative de réforme et ont préféré pour la tranquillité de leur carrière et la sécurité de leur emploi effectuer des replâtrages en attendant que le successeur démolisse le minimum qui s’avérait nécessaire. Ils se partagent les postes, les fonctions d’état, les sinécures et les avantageux émoluments qui y sont rattachés. Le cochon de contribuable y pourvoie.

A ce stade de dégoût  un total rejet de l’UMP ou de ses avatars se produira, non seulement parce que les militants se sentiront « cocufiés » mais surtout parce que la multitude des  français hostiles au pouvoir actuel verront dans cette guerre intestine a cent lieues de la pensée gaulliste, la preuve que ces  guignolos sont indignes de représenter l’avenir. En un mot Fillon comme Copé sont carbonisés.                                                      Ils auront beau aller chercher l’arbitrage d’un vieux sage entremetteur Juppé,  la médiation de l’ancien président Sarkozy  et  au point ou ils en sont sortir du formol l’emblématique mais fainéantissime Jacques Chirac, leur tambouille est devenue indigeste.

Finalement ce suicide en direct de l’UMP va, on l’espère, redonner la vue a tous ceux  qui rejettent la connivence qui a la longue s’est installée entre d’un coté une énarchie socialo-communiste verdâtre,  actuellement en charge des affaires et sa sœur jumelle libéralo-socialiste molle qui l’a précédé. Tout se passe comme si cette fausse aristocratie prévaricatrice, et confiscatoire  s’accordait pour défendre becs et ongles, avec la connivence de médias courtisans, ses privilèges.

Nous ne sommes pas loin de croire que cette guerre picrocholine est sciemment mise en place pour occulter les véritables débats et les interrogations que le pays attend.

La France se noie, et ses hommes politiques lui tiennent la tête sous l’eau quand ils ne cherchent pas a l’entraîner encore plus vers le fond.

Dans la tornade, elle a confié son destin a un « capitaine de pédalo »,, a t’elle conscience que son salut ne viendra pas des losers actuels, ni des virés de mai 2012, la Royal ou le Bayrou, y a t’il quelque chose a attendre des Borloo et autres Morin?  Ne parlons même pas des tartuffes qui se parent de l’extrémisme socialo-libertaire .

Tout est mis en place pour que le canot de sauvetage vienne du Front National, on finira bien par souhaiter  qu’il brave une tempête que tous  les équipages précédents se sont montrés incapables d’affronter. C’est aussi au peuple, s’il veut survivre de donner le coup de talon salvateur, et pour cela, il ne lui reste qu’une issue : la rue.

C’est dans la rue que se fera la nécessaire révolution qui balaiera ces hordes de cyniques et d’incapables, ceux de l’UMP ont d’ores et déjà hypothéqués toutes leurs chances de revenir au pouvoir la tête haute, quand aux socialistes, nous attendons avec impatience  que 2014 leur apporte le rayon d’espoir promis il y a un mois par leur président tellement ridiculement normal.

Entre-temps nous leur prophétisons  a tous une belle année 2013.

Nos remerciements a :                                           http://lesfakesdegrats.com/2012/11/cope-fillon-dumb-and-dumber/

pour cette parfaite illustration de notre propos.