Duflot à la rue !

Du député Gilbert Collard :

 

« Du bas de ses trois pommes de deux pour cent aux élections Cécile Duflot se prend pour le Petit Père Combes. Elle cherche à jeter, par un effet d’annonce, le discrédit sur l’Eglise de France. Au passage elle insulte la mémoire de l’abbé Pierre et de soeur Emmanuelle qui, dans l’Eglise, ont fait pour les pauvres plus qu’elle ne fera jamais avec son culot médiatique d’écolo bobo bien au chaud.

Comme si l’église avait attendu la menace de réquisition pour organiser l’accueil des sans abris. Madame Peppone est comique dans sa tentative indigne de salir les bonnes volontés discrètes qui dans le cadre « d’hiver solidaire », du « Corref », de « l’association des cités du secours catholique » oeuvrent pour héberger les sans-abris. Les catholiques en ont ras-le-bol de ces vieilleries du bigotisme d’extrême gauche qui accepte que la CGT possède des châteaux inoccupés sans dire un mot et s’acharne exclusivement sur l’Eglise dont le fondateur fut le premier sans logis de l’Histoire. Ce ministre de la discorde religieuse devrait être délogé de son ministère et aller coucher sous les ponts de la partisanerie imbécile.

Il serait temps que les catholiques de France se réveillent, notamment dans leur hiérarchie peureuse, pour que cessent les attaques idéologiques. Ce coup bas est l’une des armes utilisées par la propagande verte dans le débat tronqué sur le mariage gay auquel l’Eglise s’oppose lucidement. Cela s’appelle l’argument ad hominem. On cherche par tous les moyens à discréditer l’adversaire pour réduire la portée morale de son message. Madame Peppone a raté son coup. Si Hollande était un vrai président, il devrait lui sonner les cloches et l’envoyer crécher ailleurs par respect pour tous les catholiques insultés. Si Paris ne vaut plus une messe, la concorde vaut bien un ministre. A la rue, Duflot ! »

 

5 réflexions au sujet de « Duflot à la rue ! »

  1. Ping : Voeux d’hiver – | Tiresias

  2. Merci a Gilbert Collard pour ce texte talentueux et amusant.
    Nous l’illustrons avec les chateaux propriétés de nombreux syndicats et associations qui pour le moment n’ont pas encore fait mine de les mettre a la disposition des sans abris.
    Merci a plusieurs de nos lecteurs qui nous ont adressés cette liste qui n’est pas exhaustive… Il y en a de nombreux autres.

    Madame la ministre Duflot, comme vous nous sommes sensibles au sort des sans abris,comme vous, nous avons cherché des solutions pour les loger durant les dures journées d’hiver, et comme vous, nous avons trouvé une solution: REQUISITIONNEZ CES CHATEAUX « QUASI VIDES » DES SYNDICATS

    > > > Voici 16 magnifiques châteaux, soit plusieurs milliers de lits inoccupés, qui appartiennent à la CGT, à FO, EDF, etc …
    > > >

    Et comme vous le disiez si justement concernant les bâtiments des églises : « Je ne comprendrais pas que les syndicats ne partagent pas vos objectifs de solidarité« .

    Château de Fontenay-les-Briis propriété de la branche CGT de la RATP. Situé aux portes de Paris dans un parc de 74 hectares, dont près de 40 hectares de forêt, avec deux cours de tennis, deux restaurants, un mini-golf, un étang à truites, et trente chambres :
    1-

    Le château de la Brévière, au coeur de la forêt de Compiègne. Il appartient à Force Ouvrière qui sera j’en suis sûr ravi de le mettre à votre disposition :
    2-Chateau-de-la-brévière-FO-Saint-jean-aux-bois-60-a

    Avec ses 36 hectares de vignes dans le Sauternes, voici le château Lafaurie-Peyraguey du Comité d’Entreprise de GDF-Suez :
    3-lafaurie_peyraguey_header1-500x204

    Le château du Plat, à Vallière dans la Creuse, entouré de plusieurs bâtiments, et qui appartient au Comité d’Entreprise de la RATP, possède 114 hectares de terres forêts et prairies, des écuries avec une trentaine de chevaux. Le château est en bon état, car le CE vient de faire d’énormes travaux, auto-financés sur son pactole de 50 millions d’euros par an :
    4-

    Le Château de Montreuil de la Fédération des Organisations Sociales des PTT :
    5-

    A seulement quelques kilomètres des superbes plages de Honfleur, Trouville et Deauville, dans un parc boisé de 3 ha, le Château de Prêtreville appartient au Comité d’Entreprise de la Caisse d’Allocations Familiales du Val d’Oise. Il est composé de 8 bâtiments :
    6-chateau-de-pretreville-de-la-CAF-du-Val-dOise

    Au cœur de la Bourgogne, le château de Ragny. Un véritable château médiéval du XIIe siècle qui appartient au Comité d’Entreprise de la Banque de France. En été, il accueille des centaines d’enfants en colonies. Tennis et piscine font naturellement partie des prestations de base :
    7-

    L’association Ageforel (Association de Gestion des Foyers de la Région Ferroviaire de Lyon) gère le château de La Bachasse. Propriété de la SNCF depuis 1947, c’est une jolie bâtisse du XIXe siècle avec un parc de 8 hectares au cœur de Sainte-Foy-Lès-Lyon :
    8-Association-de-Gestion-des-Foyers-de-la-Région-Ferroviaire-de-Lyon-qui-gère-le-château-de-La-Bachasse

    Le Comité d’entreprise de la SNCF est également propriétaire du magnifique château du Vernay, à Challuy, au sud de Nevers, qui comprends terrains de tennis, piscines, parc privé et forêt :
    9-

    Dans le Nord, le Comité d’Entreprise d’EDF GDF à majorité CGT est propriétaire du château de Cappelle-en-Pévèle, dit aussi château du Béron. Piscine couverte chauffée et deux tennis. Riche propriétaire terrien et foncien :
    10-château-de-Cappelle-en-Pévèle

    Château de Sainte-Croix de l’EDF, dans l’Ain :
    11-

    Château d’Agecroft de l’EDF sur la Côte d’Azur :
    12-

    Château de Blomard dans l’Allier, toujours au Comité d’Entreprise de l’EDF :
    13-Château-de-Blomard-EDF

    Château de Vaux à Argenton-sur-Creuse, également à EDF :
    14-Château-de-Vaux-36200-Argenton-sur-Creuse

    La CGT possède le très beau château de Courcelle-sur-Yvette, dans l’Essonne :
    15-courcelles-500x262

    Château de Bierville à Boissy-la-Rivière, non loin d’Etampes il appartient a la CFDT :
    16-

  3. Cette Madame Duflot, c’est du grand n’importe quoi, elle ne veut pas de nouvelles bulles spéculatives, sa priorité est de relancer le secteur de la construction avec l’objectif clair d’une baisse des prix de l’immobilier, du foncier et des loyers. Eh bien soit elle veut que la France devienne une nouvelle URSS , soit elle découvre la réalité du marché immobilier.

  4. Les appartements locatifs n’ont aucun intérêt pour les futurs propriétaires, ils leur coûteront plus cher en fiscalité et en entretien que les montants plafonnés des locations. Sans compter les dégradations volontaires qui restent à leur charge et les frais de gestion qui ne sont jamais contrôlés eux. Et il faut savoir aussi que pendant 9 ans, les locataires tournent et il n’y a jamais de continuité absolue dans le turn-over avec parfois des périodes creuses (avec remise en conformité de l’appartement) qui font chuter la rentabilité de la location.
    Donc, en comparant les 14% de progression annuelle de la bourse, futurs propriétaires, devenez plutôt boursicoteurs…sachant aussi que vous ne pouvez même pas louer à vos enfants…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


trois × 3 =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>